Albert Cohen a fait partie des toutes premières générations de professeurs de SES celles des "stages de Sèvres". Avec Robert Jammes, à qui il a succédé à la direction de l'Apses de 1986 à 1989, il a fait partie de l'équipe qui au tout début des années 80 a mené le combat "pour un adjectif" (le "social" de SES) quand des projets ministériels souhaitaient transformer les sciences économiques et sociales en enseignement de sciences éco.
Après avoir bataillé dans les débuts de la discipline contre la création d'une agrégation (afin de préserver un "corps unique"), il l'a comme beaucoup passée dès sa création en 1979 et fut aussi l'un des premiers à enseigner en "prépa HEC voie éco" (ECE aujourd'hui).
Avec Janine Brémond, il a été le co-auteur du premier manuel "moderne" de SES, celui des Arapesh, d'Obelix et compagnie ... manuel constitué de dossiers documentaires (statistiques, articles scientifiques ou de presse, dessins, etc.) conforme à la volonté de faire travailler de façon raisonnée les élèves sur des documents de toutes natures. Chez le même éditeur, il participa aussi à la création de la première collection de livres de poche destinés aux professeurs de SES et à leurs élèves. Il fut ensuite directeur de collection et créateur d’écoflash. , revue surtout destinée à la formation des professeurs. Cette attention à la formation s’est aussi manifestée par la création de la première préparation au Capes de SES, où il a contribué à former et à insuffler « l’esprit des SES » à des centaines de professeurs.

Inlassable défenseur de cette discipline dont il avait contribué à façonner les manières de faire, Il est aussi le co-auteur de deux vidéos l’une sur l'histoire de la discipline : "quand l'école enseigne la société" en 1999 et l’autre sur celle de l’Apses "Trente ans déjà" l'année suivante.

Après les créateurs de la discipline dans les années 1960, universitaires proches de l’école des annales ou « transfuges » d’autres discipline (histoire, économie-gestion), à partir des années 70 Albert Cohen a été un de ceux qui en ont construit les outils, les méthodes, les valeurs.

Ceux qui l’on connu se souviendront d’un homme qui aimait la polémique … et le tango, humain, chaleureux, et dont l'accent se réveillait quand il évoquait son enfance dans le quartier du Panier à Marseille.

Gérard Grosse
Le 30 mars 2015.