Recherche


Lectures

Démocratiser l'économie. Le marché à l'épreuve des citoyens  

Image-livre_DE.jpgLe titre est alléchant. Le contenu ne l'est pas moins: ce livre est brillant et stimulant. Signé de deux "pointures" de l'économie sociale et solidaire - Hugues Sibille est ancien délégué interministériel à l'économie sociale et actuel vice-président du Crédit coopératif, tandis que Tarik Ghezali est délégué général du Mouvement des entrepreneurs sociaux -, on pouvait craindre qu'il ne soit un nouvel hymne à la gloire de l'économie sociale et solidaire, présentée comme le recours face à un capitalisme sans foi ni loi. Mais les auteurs, qui connaissent bien leur monde, ne tombent pas dans le piège.

Lire la suite...

Osez le dialogue social dans l'entreprise  

9782708240742.gifNon seulement il est possible de mettre en œuvre un véritable dialogue social en France, mais en plus cela est bénéfique, tant pour les salariés que pour la performance des entreprises. Le titre de ce livre sonne comme un manifeste. Le propos se veut résolument optimiste. Mais la démonstration qu'il propose est ancrée dans le quotidien des entreprises. Non, les relations sociales ne sont pas bloquées en France, affirment les auteurs. La preuve par l'exemple, à travers neuf expériences vécues et racontées par les premiers intéressés, dirigeants comme syndicalistes.

Lire la suite...

Jeunes et Entreprises : réussir la connexion  

jeunes_et_entreprises.jpgpar Thibault Lanxade aux Editions Editea, 170 p., 16 €

Thibault Lanxade est chef d’entreprise. Il est également président de l’association Positive Entreprise, qui entend favoriser le rapprochement entre le monde de l’entreprise et les jeunes. Cette association a acquis une réelle célébrité l’an passé en publiant une étude critiquant l’image de l’entreprise donnée dans les manuels de Sciences économiques et sociales. Reprise dans de nombreux médias (Le Figaro, L’Entreprise, Challenges… ), cette étude a suscité une vive polémique (voir la réaction de Renaud Chartoire, professeur de Sciences économiques et sociales).

Lire la suite...

L’entreprise expliquée aux ados  

entreprise_ados.gifpar Bertrand Pointeau aux Editions Nathan, 280 p 18€

Avec « L’entreprise enfin expliquée aux ados, et aux autres », Bertrand Pointeau, directeur associé chez Bain&Company, s’est lancé dans une entreprise audacieuse : donner aux jeunes une représentation concrète de l’entreprise. L’ouvrage est très réussi, maquette attrayante, textes bien écrits, sans simplisme mais sans complexité excessive. Toutes les dimensions de l’entreprise sont passées en revues : création, financement, achat, production, commercial, gestion. Le tout assorti de multiples exemples associant grandes entreprises multinationales et PME de proximité. Reste, à lire plus à fond, un certain sentiment de malaise.

Lire la suite...

Déchiffrer les statistiques économiques et sociales  

9782100515844.jpgpar Stéphanie Dupays, éd. Dunod, 12,9 €

Avec « Déchiffrer les statistiques économiques et sociales », Stéphanie Dupays nous offre un petit livre qui devrait avoir un vif succès dans les lycées, les universités ou chez tous les citoyens – et ils sont de plus en plus nombreux – qui s’intéressent aux données. L’ouvrage de Stéphanie Dupays tente un décryptage en règle des statistiques économiques et sociales. Des chiffres du chômage à l’inflation en passant par les prévisions économiques ou la construction du PIB, les principales questions sont posées avec un véritable souci de pédagogie, ce qui est assez rare en France pour être souligné. La prise en compte de l’effet qualité dans l’indice des prix, par exemple, est remarquablement bien illustré.

Lire la suite...

Les journalistes et leur public : le grand malentendu  

par Jean-Marie Charon, Vuibert, 245 p., 22 €.

Les dernières décennies ont vu se développer une critique des médias et des journalistes. Jean-Marie Charon explique les raisons de cette défiance croissante : manque de fiabilité, priorité donnée aux faits divers, pratiques peu respectueuses des personnes, dérives « people » du journalisme politique, recherche du « scoop » à tout prix, suivisme à l’égard de la concurrence et des puissants, cynisme et désinvolture…

Lire la suite...