Lors de la parution de ces programmes, l’association a affirmé sa déception devant l’approche choisie par le ministère. Aujourd’hui, elle pose le problème à l’ensemble de la profession à travers un sondage. Il s’agit pour elle de consulter largement adhérents et non adhérents de façon à fonder ses propres propositions de programmes sur les attentes réelles des collègues. Ce sondage est consultable à l’adresse :

http://www.apceg.info/projet-programme--option-seconde-pfeg.htm

En même temps, dans les lycées l’organisation des secondes se met en place pour la rentrée. L’APCEG rappelle que les options économiques (SES et PFEG) doivent garder leur caractère exploratoire ; en aucun cas, elles ne doivent jouer le rôle de pré-orientation. Les acteurs de terrain doivent être vigilants pour que ces deux options économiques ne soient ni hiérarchisées, ni mises en concurrence. Il ne faut pas que se recrée sur le terrain la discrimination sociale que la réforme est censée supprimer.

L’APCEG a demandé une audience au Ministère de l’Éducation au début mars pour présenter ses propositions.

Billet mis en ligne le 16 février 2010.