L’Apses avait condamné fermement le projet de programme du groupe d’experts et demandé le report d’un an de son application, le temps qu’il soit repensé complètement.

Elle présente aujourd’hui une proposition de programme qui, se plaçant en continuité de « l’esprit des SES », souhaite prendre le contrepied du projet conçu par le groupe d’experts et actuellement mis en consultation. Alors que ce dernier est considéré comme démesuré, la proposition de l’association est d’un volume beaucoup plus modeste. Ouverte aux questions contemporaines susceptibles d’intéresser les élèves, elle se veut plus propice aux méthodes pédagogique actives et à l’apprentissage des élèves. Au contraire du projet du ministère, la proposition de l’association respecte un équilibre entre les disciplines (économie, sociologie) et entend favoriser leurs croisement afin d’étudier les entreprises, les marchés, etc.

Et l’association lance même un vote en ligne entre les programmes affichés sur le site.

Le « contre-programme » de seconde avait en partie inspiré les modifications apportées au projet initial concernant la seconde. En sera-t-il de même pour la classe de première ? La tâche risque d’être plus difficile car les deux programmes en « concurrence » présentent des différences essentielles de conception, pour ne pas dire qu’ils sont en opposition radicale.

Billet publié le 3 juin 2010