Les statistiques du chômage ont perdu en qualité. C'est, en substance, le message qu'ont transmis à l'Unedic cinq chercheurs renommés: Jean-Paul Fitoussi (OFCE), Jacques Freyssinet (CEE), Mireille Elbaum (CNAM), Antoine Math et Florence Lefresne (IRES). En cause, l’absence actuelle de mise à disposition de certaines données qu'ils jugent essentielles. Voici quelques extraits de la lettre qu'ils ont envoyé le 9 mars au président de l'Unedic :

« Ne figurent en effet plus sur le site Internet de l’Unedic ni sur celui de Pôle Emploi les études et chiffrages auparavant diffusés dans le cadre de la revue trimestrielle de l’Unedic, non plus que la note d’analyse qui était périodiquement réalisée sur les évolutions et la structure du chômage indemnisé et non indemnisé : les séries mises en ligne sont à cet égard globales, avec semble-t-il des problèmes de cohérence entre celles diffusées sur les deux sites. »

En matière internationale, nous utilisions et appréciions en outre beaucoup la base de données et les analyses que l’Unedic avait l’habitude de mettre à disposition sur les systèmes d’indemnisation étrangers, que ne peuvent guère à notre sens remplacer les actualités "brèves" figurant désormais sur le site.

Selon des informations publiées par le quotidien Le Monde du 14 septembre 2010, le bureau de l'Unedic aurait bien accusé réception de cette missive et plancherait sur les questions soulevées par ces cinq chercheurs. Affaire à suivre...

Mis en ligne le 17 septembre 2010.