100 entrepreneurs sociaux s’engagent : pourquoi cette initiative ? Dans un contexte économique où dominent la morosité et l’inquiétude, des voix s’élèvent pour proposer de développer l’entreprenariat créateur d’emploi et de cohésion sociale. Allant plus loin, 100 entrepreneurs sociaux, réunis autour du Codès (Collectif pour le Développement de l’Entrepreneuriat Social) lancent un véritable plan d’action destiné à développer fortement l’entrepreneuriat social, vecteur important de création d’activités et d’emplois. Un tel plan existe en Angleterre.

Une conférence plénière : le 4 février, au Salon des Entrepreneurs, la conférence plénière « Devenir entrepreneur social : du sens et des opportunités » sera l’occasion de présenter officiellement la démarche engagée et un livre blanc, en présence de personnalités politiques et économiques de premier rang.

Un livre blanc : il propose un programme ambitieux pour développer l’entrepreneuriat social (nouvelles alliances, nouveaux outils, nouvelles propositions…) et initie 15 actions immédiates

L’entrepreneuriat social en quelques mots : L’entrepreneuriat social regroupe l’ensemble des entreprises qui combinent un projet économique avec une finalité sociale et/ou une gouvernance participative, et dont la réalisation de bénéfices ne constitue pas une fin en soi mais est un moyen au service de son projet social. L’entrepreneuriat social est une notion qui a émergé dans les années 1990 simultanément aux Etats-Unis et en Europe. Dans les pays en développement, il connaît également un vrai succès, symbolisé par le prix Nobel de la Paix 2006 Mohamed Yunus, inventeur et fondateur de la Grameen Bank au Bangladesh, utilisant le micro-crédit comme un moyen efficace pour combattre la pauvreté.

Mis en ligne le 26 janvier 2009.