Une minorité a néanmoins refusé ce processus de laïcisation et a maintenu le sigle CFTC. L'action cédétiste s'articule autour d'une politique dite « des trois R » : réalisme, responsabilité, réforme. Ou comment intégrer dans le militantisme l’autorité des faits, le discours de vérité et le choix d’un syndicalisme de transformation sociale. Concrètement, la CFDT met en avant la sécurisation des parcours professionnels et quelques lignes directrices : rénover le contrat de travail, améliorer l’insertion dans l’emploi, consolider la protection des salariés privés d’emploi… Mais aussi la cohésion sociale, l’Europe, la démocratie sociale et le développement du syndicalisme.